Les propriétaires du château
 
Situation
 
 
vue du ciel
 
   
   

Rubrique Châteaux


Château de Broeck (ou Broich )

 

Broeck, en dialecte régional, signifie marécage.

A l'origine, Broich était alleu et représentait une des cinq seigneuries foncières de Montzen. Ces droits furent perdus, suite à la Révolution Française. Broich devint, dès lors, une simple propriété foncière avec 126 hectares de terrain.

La 1 ère construction du château date probablement du XIIème siècle. Il fut vraisemblablement détruit au cours de la guerre de succession du duché de Limbourg, entre 1283 et 1288.

Le château est entouré de douves, raccordées à des étangs. A noter que l'étang de Broeck s'étendant sur 3 ha et situé au nord-ouest a été presque totalement asséché.L'ensemble de l'édifice est une construction en trois ailes, prépondérantes au sud, à l'ouest et à l'est, en pierres de tailles. Les façades nord et sud ont une entrée centrale, surmontée d'un il de buf rond, inclu dans un tympan triangulaire. Un pont de pierre datant du 16ème et du 17ème siècle a remplacé un ancien pont-levis. Côté sud, la partie centrale est en retrait par rapport aux ailes, alors que côté nord, elle est en légère saillie et son entrée débouche, à l'extérieur, sur des douves comblées. Toutes les façades sont construites en pierre de grès avec encadrements de fenêtre en pierre bleue. Les toitures, très particulières, sont couvertes d'ardoises. L'intérieur du château est aménagé, au rez-de-chaussée, en style Louis XVI.

 

La partie au sud-est de l'édifice qui semble avoir été l'ancien donjon rectangulaire, est la partie la plus ancienne. Il reste d'ailleurs un petit pan du mur qui parait remonter au XIIème ou XIIIème siècle. Les murs datent du 14 ème siècle jusqu'au premier étage et, au-delà, de 1650 (aux environs de 1625, le château fut victime d'un incendie). Le reste des bâtiments furent démolis puis reconstruits, en 1709 (ou 1715 ?), avec la conservation d'un ancien noyau datant de 1650 (cheminée renaissance dans l'ancienne cuisine qui sert actuellement de lingerie) En même temps, des fenêtres de l'aile droite qui n'avait que des petites baies du Moyen-Age furent agrandies. En face, dans la cour d'honneur, deux tours furent érigées en 1789.

La restauration complète du château fut entreprise en 1965. Celui-ci fut classé par Arrêté royal le 23 mai 1972.

LES SEIGNEURS
La grande famille des Scavedries possédait, au Moyen Age, toute une chaîne de châteaux forts, entre Julémont et Lontzen. Ses différentes branches qui portaient toutes leurs armoiries à la croix engrêlée, mais avec différentes couleurs, prenaient les noms des châteaux qu'ils possédaient. Une des branches qui portait des armes de sable à la croix engrêlée d'argent, s'appelait déjà, au XIIIème siècle, van den Broich et descendait par les Remersdal et Wittem, des Scavedries de Julémont. Pour plus d'informations sur les seigneurs, cliquez dans propriétaires du château.

 
   
Retour à l'accueil