Légendes


Châteaux disparus à Hombourg
 


Au lieu dit « Da Campo », quelque part entre Henri-Chapelle et Merckhof, s'élevait il y a bien longtemps, un château dont la tour dominait tout le paysage. Y régnait en maître le Chevalier La Motte, dont la sinistre réputation s'est perpétuée sous le vocable de « Chevalier Noir »

La Motte était, dans son jeune temps, un joyeux drille. La mort de son père l'avait fait l'unique héritier d'une fortune royale. Aussi, au château, les fêtes se prolongeaient de jour et de nuit et comme cela arrive d'habitude en pareil cas, la ruine fut la rançon de l'amusement.

Ne pouvant se faire à cette idée, le Chevalier se rappela avoir entendu parler d'une sorcière habitant le bois tout proche. Il s'en alla la consulter. Il fut reçu fort aimablement et quand il eut exposé le but de sa visite, la sorcière lui répondit que son pouvoir n'était pas si étendu, qu'elle n'était pas à même de le tirer d'affaire, mais qu'elle voulait bien le mettre en relation avec Maître Urian. La Motte hésita, mais tiraillé par la cupidité, il finit par accepter, puisqu' il voulait redevenir riche à n'importe quel prix.

La sorcière le conduisit donc au plus profond de la forêt et s'arrêta, enfin, devant une fondrière. Elle remua la terre avec son bâton et marmonna quelques paroles incompréhensibles. Sur ce, la fondrière s'éclaira d'une lumière rougeâtre du fond de laquelle une voix caverneuse se fit entendre :

« Que veux-tu de moi ? »


 
retour à l'accueil